Pagina de Facebook a primăriei Valea Salciei conţine un articol din cotidianul Le Figaro din 2012. Articolul preluat după agenţia de presă France Presse, este datat 15 februarie 2012 şi face referire la situaţia grea prin care treceau la acea dată localităţile rămase izolate în urma viscolului năpraznic care a paralizat România. În articol este relatat un moment prin care un parapantist , Marian Ciobanu, îi aprovizionează din aer cu alimente, apă şi medicamente pe localnicii acoperiţi de metri de zăpadă. Un utilizator al site-ului de socializare spune că articolul poate constitui un bun material didactic pentru elevii din Valea Salciei care pot aprofunda cunoştinţele în limba franceză.
Acesta este linkul.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/15/97001-20120215FILWWW00454-roumanie-de-l-eau-amenee-en-parapente.php

 

Isolés par plusieurs mètres de neige depuis des jours et en passe de manquer de vivres, les habitants du village roumain de Valea Salciei (centre) ont eu la surprise mercredi d’être alimentés par parapente.

Venu de Bucarest, Marian Ciobanu, 40 ans, ainsi qu’une poignée d’amis ont trouvé ce moyen original pour venir en aide à leurs concitoyens bloqués par l’épaisse couche de neige qui recouvre de nombreuses régions de Roumanie depuis des semaines. Marian décolle ainsi du village de Buda et vient survoler Valea Salciei, une localité inaccesible par voie terrestre. Une fois au-dessus du village, il largue des sacs de vivres et de médicaments.

86 Roumains morts de froid

225 localités étaient encore isolées en Roumanie aujourd’hui après les fortes chutes de neige qui se sont abattues ces derniers jours. Certains villages sont ravitaillés par hélicoptère.

La réaction des autorités face à ces intempéries, notamment pour le déblocage des voies d’accès dans les nombreuses zones rurales du pays, a fait l’objet de vives discussions depuis plusieurs jours. Un total de 86 personnes sont mortes d’hypothermie depuis la vague de froid qui sévit dans ce pays des Balkans depuis trois semaines.

LĂSAȚI UN MESAJ

Please enter your comment!
Please enter your name here